Y aura-t-il une crise l’année prochaine ?

Y aura-t-il une crise l’année prochaine ?

Un indicateur a prévu toutes les crises qui se sont déroulées en bourse.

La crise de 2008, la bulle Internet des années 2000…

En regardant cet indicateur, on aurait pu savoir dès la fin 2006 qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas.

Et aujourd’hui ?

Est-ce que tout va bien ?

 

La courbe d’inversion des taux

Il y a quelque chose qu’on n’a pas encore vu ensemble sur ce blog, ce sont les obligations.

Pour faire simple, c’est comme un crédit, mais dans l’autre sens.

Ainsi, c’est nous qui prêtons de l’argent quand nous souscrivons à une obligation…

Ce prêt peut se faire à une entreprise ou à un état.

Et l’entreprise ou l’état à qui l’on prête, devra nous rembourser un intérêt tous les ans.

Les obligations qui nous intéressent ici sont les obligations d’état.

Il existe des obligations de court terme : 3 mois

Ou des obligations de long terme : 10 ans.

Il y en a d’autres mais on s’intéressera uniquement à ces deux là aujourd’hui.

Laquelle de ces deux obligations est plus rémunérateur d’après vous ?

Celle sur 3 mois ou celle sur 10 ans ?

Bien-sur, c’est celle qui est sur 10 ans : plus on prête longtemps,  plus le taux d’intérêt est élevé…

C’est pareil pour nous quand nous allons à la banque.

Imaginons que le taux d’intérêt pour une obligation d’état sur 10 ans  soit de 3 %…

Une sur 3 mois sera peut-être de 0,8 %.

C’est normal : plus on prête longtemps, plus il y a de risque...

Et plus il y a de risque, plus la rémunération doit être importante.

Ok, très bien, mais c’est quoi le rapport avec une possible crise l’année prochaine ?

Et bien c’est très simple : si le taux d’intérêt d’une obligation de 3 mois devient supérieur à celle d’une obligation de 10 ans, quelque chose ne va pas.

 

Fiabilité : 100 %

Ce rapport entre le taux d’intérêt d’une obligation à 10 ans et une obligation à 3 mois peut se voir ici sous forme de courbe.

Tant que la courbe est au-dessus de 0, tout va bien.

Lorsqu’elle descend en-dessous, il y a toujours eu une crise dans les mois ou années qui suivent l’inversion de la courbe.

Je vous invite à aller sur la page vous montrant cette courbe.

Et de cliquer ensuite sur ‘Max’.

Vous verrez alors toutes les crises en grisées.

Et on s’aperçoit qu’avant chaque crise, quelques mois ou 1 an avant, la courbe des taux s’inversait.

Cet indicateur a donc fonctionné à chaque fois.

Il ne nous dit pas quand exactement cela va se produire, mais il nous dit que c’est pour bientôt.

 

Aujourd’hui ? C’est comment ?

La courbe s’est inversée très récemment : du 22 au 26 mars.

Mais elle a repris son allure habituelle.

Aujourd’hui, tout est normal.

Cela ne veut pas dire non plus que tout va bien, cela veut dire qu’il faut être prudent…

La courbe peut à nouveau s’inverser et cette fois de manière bien plus franche.

Surtout que le marché affiche des valorisation très élevées.

Mais personnellement, je pense qu’il n’y a pas vraiment de soucis à se faire pour cette année (2019).

Je reste néanmoins prudent et pense qu’une crise n’est pas très loin (l’année prochaine ?).

Ma stratégie dans cette situation ?

Je garde beaucoup d’espèces afin d’être prêt en cas de crise et donc de bonnes affaires…

Cela ne m’empêche pas d’investir mais j’y réfléchis souvent à deux fois.

 

Partager l'article :
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 citations de WARREN BUFFETT pour MIEUX INVESTIR