Vaut-il mieux investir passivement ou activement ?

Vaut-il mieux investir passivement ou activement ?

Warren Buffett conseille à ceux qui veulent placer leur argent d’investir dans les trackers

Mais lui ne le fait pas et sélectionne avec précaution ses actions.

D’un côté on a la méthode passive qui ne demande presqu’aucun effort…

Et de l’autre, il y a la méthode active, qui nous demande à nous intéresser à la vie des actions.

Laquelle choisir ?

 

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Warren Buffett conseille un investissement passif à tous ceux qui ont de l’argent à mettre de côté.

La raison à cela est qu’il estime qu’il est difficile de faire mieux que le marché

Et investir passivement, grâce aux trackers, c’est avoir la performance du marché (8% – 10 % par an).

Pourquoi se fatiguer à vouloir faire mieux, en sachant que nos chances de succès sont faibles ?

La grande majorité des fonds d’investissement font moins bien que le marché, aucun intérêt donc de leur confier notre argent.

Les trackers semblent avoir tous les avantages :

  • Peu de frais
  • Bonne performance
  • Demande peu d’efforts

Et c’est effectivement un très bonne solution pour celui qui ne veut pas apprendre à investir.

Il vaut mieux placer son argent sur des trackers que de le laisser dormir sur son compte épargne

Tout le monde investit dans les trackers alors ?

Et bien non, ce n’est pas aussi simple que ça.

Il y a quand même des intérêts à apprendre à investir et à choisir ses actions de manière active.

 

En route pour la liberté financière

Le premier argument pour la gestion active est la performance : on gère activement ses actions pour avoir une meilleure performance que la gestion passive, sinon cela n’aurait que peu d’intérêt.

” Oui mais tu nous as dit que la plupart des fonds d’investissement font moins bien que le marché…

Et ce sont des professionnels, alors comment, nous, petits investisseurs amateurs, pouvons espérer faire mieux ? ”

Il est possible de faire mieux parce qu’on n’a pas les contraintes que ces professionnels ont.

Ainsi, il est tout à fait faisable, pour quelqu’un qui a acquis des notions en investissement, d’obtenir une performance de 15 %.

” Oui mais en investissant passivement, il est possible d’avoir du 10 % non ? Y’a pas une grande différence… ”

Prenons alors un exemple, on va dire qu’on investit 10 000 € sur du très long terme, une période de 35 ans paraît pas mal.

Qu’est-ce que cela nous donne pour chacune des approches ?

La méthode passive (10 %) : 10 000 x 1,1^35 = 281 024 €

La méthode active (15 %) : 10 000 x 1,15^35 = 1 331 755 €

Non, non, il n’y a pas d’erreur.

La méthode active nous permet d’avoir près de 5 fois plus que la méthode passive à cause d’un principe très puissant dans l’investissement en Bourse : les intérêts composés.

Si c’est la liberté financière que l’on recherche, c’est indéniablement par une approche active qu’il faut passer.

 

Une question d’objectif

Alors ? Méthode active ou méthode passive ?

Tout dépend de nos objectifs et de nos priorités.

Si on ne souhaite consacrer quasiment aucun temps au processus d’investissement et si une performance correcte nous satisfait, on se tournera alors vers une approche passive.

Par contre, si on a l’ambition d’atteindre la liberté financière et qu’on est prêt à apprendre à investir, c’est l’approche active qui conviendra le mieux.

Dites moi si vous avez une préférence : investissement passif ou investissement actif ?

Partager l'article :
  •  
  • 7
  •  

2 Replies to “Vaut-il mieux investir passivement ou activement ?”

  1. Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à l’investissement boursier (la spéculation par le trading ne m’ayant jamais intéressé du tout), je me suis dis que je ferais mieux d’acheter un ou deux trackers et l’affaire serait réglé.

    Puis j’ai lu que la performance du S&P500 était faite en grande partie par 10 à 25% des actions la composant (la fameuse loi de Pareto et ses 80/20).

    J’ai lu que pour le CAC 40 c’était pareil. Puisque le CAC 40 ne contient que 40 actions, j’ai décidé de vérifier leur courbe sur le long terme (depuis l’ouverture), et en effet il n’y en a qu’une minorité qui a une courbe croissante.
    Pour la plupart c’est plutôt l’inverse, ou alors ça stagne.

    C’est pas compliqué, sur 40 actions je n’en ai relevé que 13 qui méritent le détour.

    Je suis en train d’utiliser la même technique sur le S&P500, ce qui me demande forcément plus de temps. Mais là encore je n’ai qu’une minorité d’actions dont le cours monte régulièrement et depuis assez longtemps.

    Après c’est une méthode très basique, basée uniquement sur la courbe de gain à long terme. Mais ça a le mérite d’être simple.
    Ensuite j’affine en choisissant des entreprises que je connais un minimum ou qui semblent avoir pignon sur rue, et dont le bizness ne me semble pas immoral (les actions Monsanto très peut pour moi).

    Du coup il me semble que je suis parti pour choisir mes actions à la carte, puisque j’ai commencé récemment en achetant une action Total (incluse dans les actions du CAC 40 avec une courbe de gain croissante + dividende + pas très chère).

    1. Merci pour ton commentaire David ! Tu as tout à fait raison, la majorité des actions ne mènent nulle part. La performance du marché dépend d’une minorité.
      Avec une bonne stratégie, il est donc préférable de se concentrer sur ces quelques actions qui surperforment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 citations de WARREN BUFFETT pour MIEUX INVESTIR