Mon 1er investissement et mes premières erreurs

Mon 1er investissement et mes premières erreurs

Je pense que j’ai commencé à investir en Bourse il y a 4 ans…

Je ne m’en souviens plus très bien.

Mais je me souviens que cela m’avait presque dégoûté de la Bourse…

Tout est de ma faute et cela a eu au moins le mérite de m’apprendre des choses.

 

All weather portfolio

La stratégie qui avait attiré mon attention était celle du All weather portfolio c’est à dire un portefeuilles qui résiste à toutes les variations du marché.

La promesse : 10 % de performance tous les ans sans baisse drastique de la valeur du portefeuilles.

À l’époque, je ne savais pas ce que c’était un tracker

Et je pense que je me serais tourné plutôt vers un tracker au lieu de m’embêter comme je l’ai fait pendant 2 ans.

Oui… parce que j’ai appliqué cette stratégie pendant 2 ans.

Cela consiste à avoir 4 types d’actifs dans son portefeuilles : des actions, de l’or, des obligations court terme et des obligations à long terme.

Ces actifs étaient censé être décorellées c’est à dire qu’il n’était pas possible que les cours des 4 actifs connaissent une baisse en même temps.

Par conséquent, j’aurais dû avoir un portefeuilles équilibré, solide face aux baisses du marché et performant puisqu’il était censé avoir une performance de 10 %.

Après 2 ans, mon portefeuille était toujours au même point…

 

Mes erreurs

Ne voyant aucun résultat au bout de 2 ans, j’ai arrêté d’appliquer cette stratégie.

Est-ce une mauvaise stratégie ?

Probablement pas, elle est recommandée par Ray Dalio, l’un des plus grands investisseurs au monde.

D’où vient le problème alors ?

Et bien je ne sais pas… Et c’est ça le problème.

J’ai essayé d’appliquer une stratégie avec laquelle je n’était pas assez à l’aise.

Je comprenais l’idée mais ce n’était pas suffisant.

Je savais à peine ce que c’était que des actions ou des obligations mais j’appliquais une stratégie qui impliquait d’en avoir…

Même si cette méthode demandait peu de temps à appliquer et qu’au final, je n’ai perdu que quelques euros, je considère que j’aurais pu utiliser mon temps et mon argent plus efficacement.

Il y a un coût d’opportunité dans tout investissement, et ça, on l’oublie trop souvent.

 

Ce que j’ai appris

1 an après avoir arrêté d’appliquer cette stratégie (All weather portfolio), j’ai découvert l’investissement dans la valeur.

J’ai découvert que Warren Buffett investissait en achetant des actions qui valaient plus que ce qu’il payait.

Là, cette fois-ci, je ne referai plus la même erreur : j’ai décidé d’apprendre cette méthode avant d’investir dans quoi que ce soit.

J’ai lu plusieurs livres avant d’investir le moindre euros.

Mais au-delà du fait qu’il est important de se former avant de faire un investissement, cet épisode m’a été bénéfique pour autre chose.

J’ai appris que : La Bourse, c’est nous qui la compliquons.

Charlie Munger, l’associé de Warren Buffett, il y a quelques mois, racontait l’histoire d’une femme des années 30.

Le mari de cette femme était l’un des clients du père de Charlie Munger.

Il se souvient donc que cette femme hérita de 300 000 $ à la mort de son mari, après avoir revendu leur entreprise de savon.

Cette femme décida alors de diviser cette somme en 5 et d’acheter 5 actions.

Elle n’a jamais revendu ses actions ni acheter de nouvelles.

20 ans plus tard, ses actions valaient plus d’un million et demi de dollars.

La Bourse, cela peut être aussi simple que cela.

L’essentiel est de comprendre notre investissement, de comprendre ce que l’on fait.

Et de se créer une stratégie qui nous parle et que l’on maîtrise.

En passant, la mienne n’est toujours pas au point

Mais je la construis, bout par bout, afin qu’elle soit la plus adaptée possible à ma vision de l’investissement.

Partager l'article :
  •  
  • 21
  •  

2 Replies to “Mon 1er investissement et mes premières erreurs”

  1. Bonjour, ça fait du bien de voir un article plus personnel.
    Concernant le portefeuille permanent, je l’ai fait en simulation et pour moi non plus il n’a pas bougé d’un centime.
    Si les actions perdaient, le reste augmentait dans la même mesure.

    Je ne l’ai gardé qu’un seul mois, mais c’est vrai que c’est assez déstabilisant à voir. J’ai même cru à un bug.
    Et puis si j’avais une grosse somme à investir, peut être que cette sécurité pourrait m’intéresser. Mais ce n’est pas le cas, donc je préfère prendre plus de risques. Enfin façon de parler, sur le long terme le risque est quasi-nul de toute façon, donc autant risquer de gagner plus avec un portefeuille tout en actions 😉

    Je pense aussi que la simplicité sera toujours mieux que la complication. Donc perso je vais choisir mes actions selon mes propres critères ultra simples. Au moins si ça ne marche pas je ne pourrais pas me dire que c’est à cause des conseils de untel.

    1. Je pense que tu as raison de garder ton process de sélection simple. Le plus important à mon avis est de comprendre ce que l’on fait. Après, ce process peut évoluer au fil du temps… c’est comme ça que cela fonctionne pour moi en tout cas. Ma méthode de sélection n’est pas figée et elle évolue au fil de ce que j’apprends 🙂 Merci pour ton commentaire David !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 citations de WARREN BUFFETT pour MIEUX INVESTIR