Mes difficultés en tant qu’investisseur débutant

Mes difficultés en tant qu’investisseur débutant

J’ai commencé à investir dans l’immobilier en 2016.

Mais en Bourse, cela ne fait qu’un an que j’ai réellement commencé.

Ça n’a pas été un long fleuve tranquille…

Et je continue à avoir des choses qui me bloquent.

Quelles sont ces obstacles et comment j’y fais face ?

 

Un monde de chiffres

L’être humain n’est pas fait pour lire des chiffres…

Il est fait pour entendre des histoires.

Si je vous dis que des milliers de personnes vivent dans une situation précaire en France, d’ici quelques jours, vous l’aurez oublié…

Par contre, si je vous raconte l’histoire de Sofia et que je vous montre la galère qu’elle vit chaque jour, il y a des chances que ça vous marque davantage.

C’est normal, la nature humaine est ainsi.

Quand on investit en Bourse, il faut s’intéresser à certains chiffres, à certains ratios.

Et il sont très, très nombreux.

J’ai encore du mal à ne pas m’y perdre.

J’essaie bien entendu de me focaliser sur les plus importants…

Mais je veux aussi avoir l’image la plus complète de l’entreprise qui m’intéresse lorsque j’achète ses actions.

Le point positif est que les chiffres ne mentent pas (et encore…), ils sont objectifs et neutres.

Le point négatif est que c’est trop neutre justement

Il est pour moi difficile de rentrer dans le détail de tous ces chiffres sans y perdre à un moment de l’intérêt.

 

Du jargon à la pelle

C’est je pense le point avec lequel tout le monde sera d’accord…

Le jargon en Bourse est infernal.

Il y a des termes à n’en plus finir.

Il y a même plusieurs termes pour dire la même chose.

Ce jargon est peut-être là pour faire fuir le commun des mortels…

En tout cas, si c’est le cas, cela fonctionne.

Cela m’a rebuté plus d’une fois.

Il m’arrive encore souvent de me demander ce que tel terme veut dire.

Surtout que la plupart du contenu disponible est en anglais et qu’il faut parfois faire la traduction en français.

Bref, c’est à en perdre la tête parfois.

 

Elle est où ma tribu ?

10 % des français investissent en Bourse.

Personnellement, je ne connais personne qui investit en Bourse.

En tout cas, pas dans mon entourage.

Je me sens donc bien seul parfois à ne pas pouvoir en discuter de vive voix avec quelqu’un.

Mais heureusement qu’Internet existe aujourd’hui.

Je peux avoir accès à des forums, à d’autres blogs et partager via ces plates-formes.

Cependant, j’ai encore souvent l’impression qu’il s’agit d’une sorte de passion pervers :

Quelque chose que je trouve super excitant mais dont je ne peux parler à personne…

J’espère qu’au fil du temps, cela passera.

 

Des solutions ?

Je lis beaucoup.

Même si le contenu disponible n’est pas aussi fourni que pour l’immobilier par exemple, il y a quand même des livres ou des blogs sur le sujet.

Cela m’aide pas mal à me familiariser à cet univers.

Je consomme également beaucoup de contenu en anglais, il y en a davantage qu’en français.

D’ailleurs, si l’anglais ne vous rebute pas, voici un site qui m’a beaucoup aidé et qui continue à le faire : Rule One

C’est en partie grâce à ce site que je me suis intéressé à ce point à l’investissement.

Pour tous les chiffres et ratios qui existent, j’essaie vraiment de comprendre le sens

Pas juste retenir tout ça sans savoir ce que cela implique.

Dans l’article sur le PER par exemple, j’ai essayé au maximum d’expliciter chaque élément de ce ratio.

Cela m’aide personnellement à mieux comprendre le sens qui se cache derrière le chiffre.

Pour le côté tribu ensuite, j’espère qu’à travers ce blog je pourrai rencontrer des personnes qui se passionnent également pour l’investissement.

Il y a encore tant à partager dans ce domaine…

Partager l'article :
  •  
  • 2
  •  

3 Replies to “Mes difficultés en tant qu’investisseur débutant”

  1. Bonjour, je suis dans le même cas. Débutant, mais encore plus visiblement : j’ai commencé à vraiment m’intéresser à la bourse il y a 15 jours environ. Pour l’instant je n’investit pas : je me monte d’abord une épargne de précaution. C’est plutôt bien parce que du coup ça me laisse plusieurs mois pour me former. Et comme quand un sujet m’intéresse j’ai tendance à beaucoup l’étudier avant de me lancer vraiment…

    Bref, tout ça pour dire que ça fait plaisir de voir quelqu’un dans le même état d’esprit que moi. Dans mon entourage la bourse fait peur, et sur internet on trouve surtout des investisseurs chevronnés pour qui les interrogations des débutants sont oubliés depuis longtemps.

    1. Merci pour ton commentaire David ! Tu es le 1er sur le blog ! Je continue moi aussi à me constituer cette épargne de précaution, j’aimerais qu’elle soit égale à plus ou moins 1 an de dépenses. Je pense que tu as raison de te former avant, j’ai pris facile 1 an à lire des livres, écouter des podcasts et regarder des vidéos avant de réellement me lancer. Et je continue à apprendre… Ça me fait super plaisir également de voir que tu débutes et que tu comptes partager tout ça également sur un blog ! Comme tu l’as dit, les problématiques de débutants sont trop souvent oubliées. Je suivrai avec attention tes prochains articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 citations de WARREN BUFFETT pour MIEUX INVESTIR