L’investisseur Dhandho

L’investisseur Dhandho

Voici le transcript de la vidéo ci-dessus :

Quel est le point commun entre Richard Bronson, le président de Virgin, Warren Buffett, un des hommes les plus riches de ce monde et les immigrants Patel, qui sont arrivés aux Etats-Unis en 1972 et qui dirigent maintenant plus de la moitié des hôtels de ce pays ?

La réponse est qu’ils doivent tous leur succès à ce principe : le Dhandho.

  

Faibles risques et hauts rendements ?

Avant de vous parler de ce qu’est le Dhandho, laissez-moi vous raconter l’histoire des Patel, qui sont arrivés aux Etats-Unis avec juste quelques milliers de dollars.

C’est en 1972 que papa Patel, le chef de famille arrive aux Etats-Unis.

Sa famille n’a presque rien et doit très rapidement commencer à travailler pour se loger et se nourrir.

Durant cette période, papa Patel tombe sur un petit hôtel qui est à vendre.

hotel

Il voit alors tout de suite une opportunité : avec l’aide d’une banque, il pourrait s’acheter cet hôtel, sa famille pourrait y loger et y travailler.

Quel était le risque pour la famille Patel d’acquérir un hôtel ?

Si l’affaire ne fonctionnait pas, les Patel n’auraient perdu que la somme qu’ils avaient investie, c’est à dire quelques milliers de dollars.

Qu’est-ce qu’ils auraient pu gagner ?

Un logement pour toute la famille, un travail pour chacun et un salaire qui puisse leur permettre de vivre correctement.

Aujourd’hui, les Patel représentent 0,2 % de la population aux Etats-Unis mais possèdent plus de la moitié des hôtels du pays.

Cela représente plus de 40 milliards de dollars d’actifs.

Comment les Patel ont pu réaliser cela ?

En minimisant leur risque et en maximisant leurs chances de réussite.

Monish Pabrai, l’auteur du livre « The Dhandho Investor », résume cela en nous expliquant que le Dhandho c’est simplement un pari où : « Pile vous gagnez, face vous ne perdez pas grand chose. »

 

Richard Branson ou l’entrepreneur Dhandho

À l’origine, Virgin, la compagnie de Richard Branson, est un label musical.

Ce que cette compagnie faisait, c’était vendre des CD de musique.

virgin-music

Mais le jour où Richard Branson reçoit sur son bureau un business plan pour une compagnie aérienne, cela pique son intérêt.

Branson n’y connaît rien aux compagnies aériennes mais il lui est déjà arrivé d’être déçu par des compagnies.

Il ne lui en a pas fallu plus pour s’intéresser à cette industrie.

Mais on ne monte pas du jour au lendemain une compagnie aérienne et son entourage le lui a bien fait comprendre.

Un avion coûte des millions et si cela ne fonctionne pas, ce sont des sommes d’argent énormes de perdu.

Comment Richard Branson a-t-il minimisé ses risques tout en maximisant ses chances de réussite ?

Il a tout simplement passé un coup de fil à Boeing afin de savoir s’il serait possible de louer un avion inutilisé.

Cette idée toute simple lui a permis de minimiser grandement ses risques.

Si la compagnie aérienne rencontrait le succès, Virgin pourrait investir davantage afin de la développer.

Si celle-ci échouait, Richard Branson et sa compagnie auraient perdu de l’argent mais une somme totalement négligeable face à l’opportunité de lancer cette compagnie.

Et Richard Branson ne s’est pas arrêté là.

Virgin est un groupe qui s’est lancé dans la téléphonie, la grande distribution, le ferroviaire, les hôtels, etc…

virgin-train

Et Richard Branson l’a bien compris : innover n’est pas la bonne chose à faire, il est plus intéressant pour lui de faire comme les autres.

S’il pense pouvoir apporter de la valeur à une industrie qui existe déjà, il va le faire avec le minimum de risques possible.

Il ne va pas s’embêter à inventer quoi que ce soit, il y a beaucoup moins de risques à s’introduire dans une industrie déjà bien établie.

Cette stratégie a fait son succès.

Richard Branson est devenu un entrepreneur imitateur.

 

Chercher l’incertitude

Il y a 2 moments où les opportunités se présentent : lorsque le risque est élevé ou lorsque l’incertitude est élevée. Et ce sont deux choses différentes.

Un investisseur Dhandho veut prendre le minimum de risques. Ce qu’on veut, c’est ne pas perdre d’argent.

Ce qu’on va rechercher alors c’est l’incertitude qui peut entourer une entreprise parce que c’est elle qui va créer l’opportunité.

L’incertitude qui va nous intéresser est celle qui va toucher une entreprise ou une industrie sur le court terme : cela peut être une affaire comme celle qu’a vécu Facebook lorsqu’elle a perdu des données de ses utilisateurs par exemple.

Dans le même temps, on doit s’assurer que le risque de perdre notre argent sur le long terme est faible.

Et pour ça, on peut analyser l’historique de l’entreprise, voir comment elle se débrouille au fil des années, voir si elle possède un avantage compétitif qui protègera ses revenus (voir la vidéo qui en parle ici), etc…

Mais surtout, on fera en sorte d’acheter cette entreprise avec une marge de sécurité afin de se protéger.

C’est à dire que si on estime la valeur d’une action d’entreprise à 10€, une marge de sécurité de 50 % voudra dire qu’on est prêt à acheter cette action à la moitié de son prix, donc 5€.

Pour l’investisseur Dhandho, c’est la combinaison gagnante : rechercher les opportunités qui présentent peu de risques mais beaucoup d’incertitude.

Plus l’incertitude sera élevée, plus l’opportunité sera intéressante.

 

Les actions, les actifs ultimes ?

Les actifs sont des acquisitions qui rapportent de l’argent.

Cela peut être de l’immobilier, des actions, des obligations, des entreprises, de l’or, etc…

Pour Monish Pabrai, sur le long terme, les meilleurs actifs sont les actions.

Et il faut vraiment voir les actions comme des entreprises qui tournent et rapportent déjà de l’argent.

Acheter une action a plusieurs avantages par rapport à la création d’entreprise : il est très facile d’en acheter ou d’en vendre, on peut être propriétaire avec un capital de départ très faible, et ces actions peuvent être gardées toute la vie ou juste quelques minutes.

Pour créer une entreprise, même une petite, cela demande beaucoup d’argent et de temps.

Voilà pourquoi pour Monish Pabrai :

Avoir des parts de quelques entreprises est le meilleur moyen de créer de la richesse.

 

Aller à contre-courant

Comme on l’a dit plus tôt, les meilleures opportunités sont généralement frappées par la négativité.

Elles sont la cible d’incertitudes et de doutes.

Même si vous savez que ce sont des opportunités, il est difficile de prendre la décision d’acheter un actif dont le prix est en train de chuter.

Pour être un investisseur Dhandho, un des points importants et de cultiver son anticonformisme. Il faut apprendre à aller à contre-courant.

Acheter quand tout le monde vend est très difficile psychologiquement.

Mais dépasser cette barrière psychologique est important pour pouvoir investir gagnant.

 

Conclusion

 Si je dois résumer, voici 5 choses qui me paraissent importantes dans ce livre :

  1. Il est possible d’investir avec peu de risques et le maximum de rendement, c’est l’investissement Dhandho.
  2. L’innovation est l’ennemi de l’investissement, il ne faut pas avoir peur de choisir des imitateurs mais des imitateurs qui minimisent leur risque et apportent de la valeur.
  3. L’incertitude apporte des opportunités. On doit se concentrer sur le long terme quand tout le monde se concentre sur le court terme.
  4. Les actions sont des actifs parfaits : facile à acheter, facile à vendre, demande peu de capital, représentent des entreprises qui tournent déjà très bien.
  5. Aller à contre-courant est primordial, acheter quand tout le monde vend et vendre quand tout le monde achète.

Partager l'article :
  •  
  • 1
  •  

3 Replies to “L’investisseur Dhandho”

    1. Bonjour Sandra,
      Le marché reste surévalué. Tu as raison, il y a eu une bonne baisse en cette fin d’année 2018, mais je trouve toujours difficile de trouver des investissements intéressants. Buffett utilise l’indicateur Wilshire/GDP pour savoir où en est le marché (j’en ferai surement un article). Tu verras que cet indicateur est très élevé depuis maintenant 4 ans. Au-delà de 1, il y a une surestimation de la valeur des actions. Merci pour ta question 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 citations de WARREN BUFFETT pour MIEUX INVESTIR