Faut-il être sûr de son investissement pour investir ?

Faut-il être sûr de son investissement pour investir ?

A quel moment peut-on se lancer dans un investissement ?

Quel est le critère qui va nous dire qu’on peut se jeter à l’eau ?

Investir en Bourse nous engage.

C’est notre argent qui est en jeu.

Il faut qu’on soit sûr qu’on ne perdra pas notre argent.

Mais est-il réellement possible d’être sur ?

 

Le degré de certitude

Autant le dire tout de suite : on ne pourra jamais être sûr à 100 % qu’un investissement est le bon.

Pourquoi ?

Parce qu’il y a trop de paramètres qui entrent en jeu dans la valorisation d’une action.

Des éléments qu’on ne peut pas toujours prévoir.

Ce qu’on va rechercher, par contre, c’est à avoir le maximum de certitudes sur la réussite de notre investissement.

C’est ce que Jerry et Tom essaient de faire.

Jerry : “Je l’aime bien cette action ! La société existe depuis 20 ans et ses revenus ne font qu’augmenter.

Tom : “Super ça ! Mais tu as regardé si le Free cash flow augmentait également ?”

Jerry : “Oui, oui ! Tout va bien de ce côté là également.”

Tom : “Génial Jerry ! Tu as l’air d’avoir bien bossé. Une dernière chose, le PER ? ”

Jerry: “Hey ! Tu me prends pour qui ? C’est la première chose que j’ai regardé : il est inférieur à 10. C’est pas cher payé pour une entreprise de cette qualité !”

Tom : “Magnifique ! Comment elle s’appelle ta société, elle commence à m’intéresser ?”

Jerry : “C’est GoldenCheese. Tu sais, c’est eux qui fabrique mon fromage préféré. Je ne sais pas ce que je pourrais faire sans eux…”

 

Se rassurer

Tom et Jerry ont fait une petite évaluation d’action (enfin, surtout Jerry…).

Ils ont prit en compte quelques critères qui leur paraissaient importants pour juger de la qualité d’une entreprise…

Et ils ont fondé leur argument sur ces critères.

Si l’entreprise est de qualité, il en va de-même pour ses actions.

Est-ce que cela veut dire qu’il faut faire la même chose que Jerry avant d’investir ?

Oui et non.

Ce qu’on veut, c’est être (quasiment) sûr que l’action que l’on achète aujourd’hui, vaudra plus dans 10 ans.

Les critères que Jerry a utilisé sont importants (PER, croissance des revenus, présence de cash flow, etc)…

Mais il y en a d’autres.

Se baser sur aussi peu de critères laisse beaucoup de place à l’incertitude.

On veut, au contraire, diminuer au maximum cette incertitude.

Plus on comprendra une entreprise, mieux notre décision d’investissement sera avisée.

“Oui, mais c’est barbant de lire tous ces chiffres et ces rapports annuels. Je ne me vois absolument pas faire ça…”

Et on n’est pas obligé de le faire.

 

Devenir un meilleur investisseur

Si vous êtes comme Warren Buffett et que vous réussissez à lire des rapports annuels tous les jours, c’est magnifique.

Mais le commun des mortels (et j’en fais partie), aura beaucoup de mal à n’en lire ne serait-ce qu’un seul.

On va alors rechercher à se focaliser sur le plus important.

Pour exemple, si vous voyez une société qui voit ses revenus chutés depuis quelques années, c’est mauvais signe.

Si vous voyez qu’une société a beaucoup de cash-flow tous les ans, c’est plutôt bon signe.

Et ainsi de suite…

On va essayer d’avoir le maximum de feux verts

Afin d’être au maximum rassuré de notre investissement.

Et plus on comprendra de nouveaux ratios, de nouveaux chiffres, plus notre décision sera éclairée.

Mais encore une fois, notre but n’est pas de comprendre la totalité mais de nous focaliser sur l’essentiel.

On n’atteindra jamais 100 % de certitude, mais on veut pouvoir avoir une bonne certitude que l’action que l’on possède vaudra davantage dans quelques années.

Partager l'article :
  •  
  • 5
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 citations de WARREN BUFFETT pour MIEUX INVESTIR